Présentation

L’Union Nationale des Etudiants en Chirurgie Dentaire (UNECD) est l’association représentative des étudiants en chirurgie dentaire. Elle fédère nationalement les associations représentatives indépendantes des 16 facultés de chirurgie dentaire, effectuant toutes la triple mission de représentation des étudiants, services aux étudiants et animation de la faculté.

Le principe d’indépendance politique, syndicale et confessionnelle est essentiel au sein de l’UNECD, permettant de représenter au mieux les près de 6500 étudiants en chirurgie dentaire de France.

L’UNECD est membre de la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiantes), organisation étudiante représentative regroupant environ 2000 associations étudiantes.

Une représentativité incontestable et active

L’adhésion des associations représentatives d’étudiants en chirurgie dentaire issues des 16 facultés françaises, ainsi que son réseau d’élus étudiants, fait de l’UNECD l’unique structure représentative des étudiants en chirurgie dentaire.

A ce titre, l’UNECD est reconnue par les différentes instances, qu’elles soient ministérielles, universitaires ou professionnelles.

Le fonctionnement de l’UNECD est basé sur la voix des étudiants des différentes facultés, qui débattent des différents sujets et expriment leurs opinions auprès des associations représentatives de chacune des facultés.

Ensuite, les responsables de ces associations, administrateurs de l’UNECD, font remonter les opinions locales afin de dégager une ligne de conduite nationale sur les différents sujets. Ligne de conduite qui sera alors défendue par le bureau de l’UNECD et l’ensemble du réseau auprès des différentes instances.

De plus, les congrès annuels permettent d’échanger plus globalement sur les études de chirurgie dentaire, avec systématiquement une table ronde ouvrant sur des débats enrichissants. Ces rassemblements sont également un moment de formation pour l’ensemble des responsables associatifs et des élus aux différents conseils.

Grâce à notre implication dans le réseau de la FAGE, nous sommes représentés au CNESER et au CNOUS (voir détails plus loin).

L’UNECD possède ainsi un poids réel dans les différentes discussions à différents échelons: ministériels (réforme des études, internat qualifiant), universitaires (coût des études, organisation des enseignements) ou professionnels (démographie médicale, installation des nouveaux diplômés).

Voici quelques exemples des organes dont l’UNECD est membre ou avec lesquelles elle travaille:

  • Commission Nationale des Études de Maïeutiques Médecines Odontologie et Pharmacie (CNEMMOP)
  • Conférence des Doyens et Conférence des Chefs de service
  • Ordre National des Chirurgiens Dentistes, membre d’une commission
  • Association Dentaire Française (ADF), membre
  • Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), membre
  • CNSD, UJCD et FSDL (syndicats professionels représentatifs)
  • European Dental Students Association (EDSA), membre
  • International Association of Dental Students (IADS), membre observateur

A côté de cela,  l’UNECD revendique plusieurs dizaines d’élus au conseils d’UFR, des élus aux CFVU et aux CA, s’ajoutant à l’ensemble des élus du réseau de la FAGE.

Fonctionnement

Les responsables associatifs locaux sont administrateurs de l’UNECD. Il forment ainsi le conseil d’administration (CA), qui se regroupe physiquement quatre fois par an et qui discute en continu par mail via une mailing list.

L’assemblée générale (AG) de l’UNECD est formée des administrateurs et des élus. Elle constitue l’organe souverain de l’association, et à ce titre élit par exemple le bureau national, au congrès d’octobre de chaque année.

Le bureau national est l’organe exécutif de l’association. Il représente ainsi l’association dans les différentes instances, et travaille au développement du réseau et des positions de la structure. C’est également lui qui administre la FAGE pour l’UNECD.

Communication

Le site internet de l’UNECD (www.unecd.com) regroupe l’ensemble de l’expertise et l’actualité de la structure. Il est donc impératif de le parcourir régulièrement.

La Gazette est un journal trimestriel créé par l’UNECD pour tous les étudiants en Chirurgie-Dentaire. Son but est d’informer les étudiants quant aux divers projets, aux actualités de la profession, aux moments forts de l’association. Il est un lien fondamental entre l’UNECD et les étudiants de toute la France.

Une présence sur les réseaux sociaux via une page Facebook et un compte Twitter.

Une chaine video Youtube afin de communiquer rapidement et de facon ludique sur des sujets d’actualités.

Enfin, l’UNECD édite chaque année, à destination de l’ensemble des étudiants en chirurgie dentaire, un guide de conseils d’orientation dentaire : le Guide des Études en Odontologie.

Sujets brûlants

    • Le numerus clausus était de 801 en 2002. Passant progressivement à 1200 en 2010, il n’a quasiment pas évolué depuis 5 ans, et ne représente pas une mesure suffisante pour évaluer et répondre à la demande de soins de la population. Ceci du fait de nouveaux facteurs comme l’augmentation du nombre de primo-inscrits à l’ordre formés à l’étranger ainsi que le retardement de l’âge de départ à la retraite. Il est donc indispensable pour l’UNECD de s’emparer de ce sujet et de s’investir dans une campagne d’information et de propositions afin de répondre aux enjeux démographiques.
    • La démographie pose de réelles questions de société, l’évolution du nombre de chirurgiens dentistes et la répartition géographique de ceux-ci indiquant clairement qu’il existe un gros problème qu’il faut réussir à pallier. Cela commence par une prise de conscience de la sphère étudiante des problématiques liées à la démographie, à laquelle doivent succéder des propositions de mesures incitatives permettant d’y répondre.
    • Actualités professionnelles : depuis l’an dernier, l’UNECD a mis en place un tout nouveau pôle. L’objectif est avant tout d’informer et de former les étudiants, qui représentent les professionnels de demain, sur les problématiques comme le CLESI, la démographie, les réseaux de soins, les centres low-cost … Ce pôle a pour vocation de prendre à bras-le-corps les enjeux auxquels nous allons devoir faire face, afin de permettre à chacun et chacune d’avoir toutes les clés en main pour exercer son métier en toute sérénité.
    • Les centres universitaires privés de formation médicale ouverts en 2012 et 2013 (Centres Libres d’Enseignement Supérieur International de Toulon et de Béziers) sonnent comme des coups de canons envers le contrôle par l’Etat de l’enseignement supérieur des professionnels médicaux. L’UNECD est à l’origine de la semaine de mobilisation en Mars 2013 et de la manifestation avec l’ensemble des représentants de la profession de chirurgie dentaire à La Garde, près de Toulon ; plus de 1 500 personnes (dont 800 étudiants) se sont réunis pour faire entendre leurs voix. Actuellement, le CLESI qui en est à sa 4ème rentrée est toujours ouvert et des procédures sont en cours. Depuis la sortie du décret d’application de la loi Fioraso en décembre 2014, cette structure est dans l’illégalité la plus totale. L’UNECD continue le combat, et ne s’arrêtera que lorsque le CLESI aura définitivement fermé ses portes.
    • Le coût des études en chirurgie dentaire est un combat historique de l’UNECD. Depuis 1998, de plus en plus de facultés reviennent sur la gratuité totale, et font acheter chaque année de plus en plus de matériel de travaux pratiques aux étudiants. D’après une enquête diffusée publiquement en septembre 2012 par l’UNECD, et réactualisée en septembre 2013, ces coûts (pour l’ensemble des études) varient de 215 euros à 3330 euros en fonction des facultés (cf. les chiffres reportés sur la carte de France ci-contre). L’UNECD ne peut se résoudre à cette situation, et réfute les différents arguments prônant les bénéfices de tels coûts. La Conférence des Doyens s’est d’ailleurs empressée d’amorcer un tour d’horizon de cet épineux problème suite aux révélations de l’UNECD. De nouvelles pistes sont actuellement explorées afin de faire face à ce problème d’augmentation du coût des études, notamment par la réalisation d’un appel d’offre national auprès des différents partenaires.
    • L’harmonisation nationale et européenne des études doit encore être travaillée. La loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités (Loi LRU) offre des libertés aux différentes universités françaises quant à leurs méthodes d’enseignement, mais l’existence d’un socle de base national et européen est nécessaire. A ce titre, l’UNECD est totalement favorable aux évaluations des formations de santé par l’AERES. Ce travail à l’échelle européenne est actuellement en cours, et l’UNECD soutient fortement cette initiative dans un contexte de libre circulation des diplômes au sein de l’UE.
    • L’encadrement des étudiants doit être débattu, et remis au goût du jour. Aujourd’hui les enseignants titulaires, surtout s’ils sont à “temps plein”, doivent encadrer les étudiants mais également travailler au fauteuil, dans des consultations par exemple. Il ne faut pas sacrifier la formation des étudiants pour l’amélioration à tout prix de la recherche. A côté de cela, la création de postes de Praticiens Hospitaliers (PH) à temps partiel dans les CHU nous apparaît absolument nécessaire, afin de dynamiser le fonctionnement des services.
    • Les stages hospitaliers doivent être revalorisés par les décideurs, à l’heure où dans certains CHU les volumes horaires des stages ont été diminués de moitié, pendant que dans d’autres CHU les étudiants travaillent à trois par fauteuil. A côté de cela, le développement des stages actifs pour les sixièmes années est une alternative indispensable à uniformiser sur l’ensemble des campus, permettant ainsi aux étudiants de découvrir le monde libéral en immersion complète et contrôlée.
    • Valoriser une formation d’excellence par la recherche est un des fers de lance de l’UNECD depuis l’an dernier. La recherche est un élément fondamental dans l’évolution de notre métier. Notre objectif est d’en faire un point fort dans le cadre de notre formation universitaire. La journée scientifique de l’UNECD, qui a vu le jour en juillet 2015 à Marseille, a justement pour vocation de recréer un lien entre les étudiants et le monde de la recherche en valorisant les meilleurs travaux de thèses et de posters. Suite à ce succès, cette journée va même évoluer en congrès étalé sur plusieurs jours.
    • La mobilité étudiante est très peu développée en chirurgie dentaire, ce qui va à l’encontre de l’ensemble des recommandations sur le sujet. L’UNECD a donc favorisé l’inscription de cette mobilité étudiante dans les textes réglementaires, qui doit désormais être travaillée au sein de la conférence des doyens et au sein de chaque faculté.
    • L’orientation et la réorientation des étudiants est un travail particulièrement important de l’UNECD et de la FAGE. Que ce soit un lycéen, un étudiant de PACES ou n’importe quel autre citoyen qui se pose des questions sur les études et le métier de chirurgien dentiste, il est essentiel qu’il puisse obtenir des réponses concrètes et pragmatiques. A contrario, il est important de développer des offres de réorientation pour les étudiants qui se rendent compte qu’ils ne sont pas fait pour le métier de chirurgien dentiste, afin qu’ils ne repartent pas de zéro.