Élus étudiants

La représentation et la défense des étudiants passe par l’implication dans différents conseils, qui peuvent être facultaires, universitaires, ministériels, etc. Dans ces conseils, les représentants étudiants possèdent une voix délibérative au même titre que les autres membres, ce qui leur permet d’être réellement impliqués dans les différentes débats! Ces représentants sont élus tous les deux ans, pendant des élections qui sont des moments forts de la vie étudiante.

Les conseils d’UFR

Chaque Unité de Formation et de Recherche (UFR), ou Faculté en ce qui nous concerne, est administrée par un conseil élu, et dirigée par un directeur (doyen) élu par ce conseil. L’ensemble des acteurs de la faculté y sont représentés: les enseignants, les personnels et les étudiants.

Ce conseil est chargé de l’ensemble de la gestion de la faculté, en établissant la politique générale, en votant le budget annuel, et actant les modalités de contrôle des connaissances ou les calendriers annuels, etc. De plus, plusieurs commissions peuvent leur être rattachées, afin d’avancer plus efficacement sur certains dossiers.

Le rôle des élus étudiants dans ces conseils est donc essentiel, les discussions et les décisions prises ayant un impact direct sur le “terrain” de la faculté.

Les conseils d’université, ou conseils centraux

A l’échelle de l’université, on dénombre trois conseils:

  • Le Conseil d’Administration (CA), mène au sens propre la “politique” globale de l’université: vote du budget, signature de conventions (avec l’État, la région, des partenaires privés ou publics), etc. L’ensemble des propositions des conseils d’UFR doivent être ratifiées par le CA. 5 étudiants y siègent.
  • La Commission Formation et Vie Universitaire (CFVU) délibère sur tout ce qui concerne la pédagogie et la vie à l’université: organisation des enseignements, création de nouvelles filières, validation des acquis, orientation des étudiants, etc. Il favorise également les activités culturelles, sportives, sociales et associatives. C’est également le CFVU qui gère le FSDIE (fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes), qui finance les projets étudiants. Le CFVU comprend 40% d’étudiants et 40% d’enseignants.
  • Le Conseil Scientifique (CS) travaille sur les orientations de la politique scientifique et de recherche de l’établissement. Il s’occupe des habilitations et des créations de doctorats et de master recherche. Seuls les étudiants inscrits en troisième cycle sont électeurs de ce conseil, qui comprend 15% d’étudiants.

La CNEMMOP

La CNEMMOP est une commission ministérielle, sous la tutelle du ministère de l’enseignement supérieur et le ministère de la santé. Il a un rôle consultatif obligatoire sur les questions portant sur la démographie, la pédagogie, au statut des étudiants et à l’impact financier et organisationnels des 4 filières d’études dont elle s’occupe. La commission peut également émettre des avis sur les conditions d’accès aux différents cycles de formations, ou à l’internat. Elle est composée notamment, d’un étudiant de chaque filière (Maieutique, Médecine, Pharmacie et Odontologie) l’UNECD y a donc un siège ce qui lui permet d’être au cœur des discussions.

Le CNESER

Le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER) est un organe ministériel consultatif , que le gouvernement a obligation de consulter pour tout projet de loi ou de règlement (arrêté ou décret) relatif à l’enseignement supérieur. A l’égal des conseils centraux à l’échelle de l’université, le CNESER assure donc la représentation, au niveau national, des étudiants, des personnels et des enseignants de l’ensemble des universités, ainsi que des grands intérêts nationaux (discussion sur le budget de l’enseignement supérieur par exemple).

Éminemment politiques, les décisions du CNESER peuvent avoir un impact considérable sur l’avenir de l’enseignement supérieur défendue en France. L’UNECD via la FAGE et ses cinq élus participe donc à ces discussions et n’est pas en reste sur ces différents sujets.

Les CROUS et le CNOUS

Les CROUS (Centres Régionaux des Œuvres universitaires et Scolaires) sont des établissements publics nationaux à caractère administratif, qui sont sous la tutelle du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. C’est l’institution de chaque académie qui est chargée de la vie étudiante.

Il lui a été fixé plusieurs missions par la loi :

  • Le logement social étudiant
  • La restauration universitaire
  • Les aides sociales et l’emploi étudiant
  • La culture et le soutien à l’engagement et aux initiatives étudiantes
  • L’accueil des étudiants internationaux

Chaque CROUS est géré par un conseil d’administration, au sein duquel 7 étudiants élus pour deux ans siègent. Ils sont des décideurs à part entière de la politique et des projets menés, et ont donc un rôle essentiel à jouer si l’on ne veut pas que le CROUS soit complètement coupé de ses usagers.

Enfin, le CNOUS est l’échelon national qui fédère l’ensemble des CROUS et où sont débattus les grandes lignes de la politique des CROUS, le budget ou encore le prix du ticket du “Resto U”. Les élus étudiants de la FAGE y siègent évidemment également.