Plus de 1000 personnes dans les rues de Toulon contre Pessoa

Affluence étudiante record. Plus de 1000 personnes se sont données rendez vous à l’appel de l’UNECD et des syndicats de la profession exceptionnellement unis autour de cette cause commune : la fermeture du « centre universitaire » Fernando Pessoa.

Étaient présents à l’événement le président de l’UNECD Gauthier Dot, et deux membres de son équipe : Pierre-Yves Brustel et Gaël Maudoigt. À noter la présence amicale du président de l’ANEPF (pharmacie), et la présidente de la FNEO (orthophonie) tous membres de la FAGE.

 

Après un parcours de 2,5 km dans les rues de la commune de La Garde près de Toulon, les étudiants, présents en large majorité ont convergé vers les grilles de l’Hôpital de La Garde qui avait pour l’occasion temporairement fermé ses portes. Dans une ambiance conviviale, l’ensemble des participants a souhaité exprimer son mécontentement au sujet de ce « supermarché à diplôme portugais », en interpellant à plusieurs reprises la ministre de la santé, Madame Marisol Touraine, notre ministre de tutelle. Devant les grilles, les étudiants ont symboliquement dressé un drapeau tricolore et entonné la Marseillaise.

Les étudiants se sont déplacés de très loin puisque les facultés de Nice, Marseille, Montpellier, Lyon, Toulouse, Clermont-Ferrand ont répondu en masse à l’appel, se déplaçant par bus entiers. Cette action n’aurait pu se faire sans le soutien des syndicats ; de l’Ordre et des associations locales qui ont accompli un travail remarquable, venant ainsi clôturer une semaine de mobilisation nationale décidée lors du dernier congrès de l’UNECD à Nancy, dans tous les campus français.

 

L’ensemble des participants, étudiants, professionnels et doyens ayant fait le déplacement (Nice, Marseille, Montpellier et Paris VII) s’est vu encadré dans le calme pendant toute la durée de la manifestation par des forces de l’ordre réquisitionnée en grand nombre pour l’occasion.

En marge de cette mobilisation historique pour la profession, une délégation composée entre autre de Gauthier Dot, était reçue à la préfecture.

 

La semaine de mobilisation prend fin mais le combat continue notamment par le biais de la pétition sur le site www.fermonspessoa.org et l’UNECD veillera à ce que le gouvernement fasse enfin preuve de courage et prenne ses responsabilités quant à la fermeture du « centre universitaire » Pessoa.

Concours de l’internat 2013: toutes les infos !

Les arrêtés d’ouverture du concours national d’internat pour le troisième cycle long sont parus.

La répartition est de 50 postes pour l’ODF (-9) ; 32 postes pour la Médecine Bucco-dentaire (+16) et 16 postes pour la Chirurgie Orale (=). La répartition par ville est disponible sur ce lien.

Les épreuves se dérouleront le 4 juin 2013 à l’espace Jean Monnet, 47, rue des Solets, 94533 Rungis :
? épreuve de lecture critique d’article  à 9 h 30
? épreuve rédactionnelle à 14 h 30

Les inscriptions ont lieu du 1er au 30 avril 2013, en renvoyant le formulaire d’inscription et les pièces demandées. Les dossiers d’inscription sont à envoyer en recommandé avec accusé de réception à :

Centre national de gestion, département concours, autorisation d’exercice, mobilité-développement professionnel, unité des concours médicaux nationaux, ODT,
immeuble Le Ponant,
21B rue Leblanc
75015 Paris
 

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur la page du centre national de gestion

15 mars : les étudiants se mobilisent contre Pessoa

Manifestation le 15 mars à 14 H 00 devant la mairie de La Garde

Les étudiants, les syndicats et les organisations de la profession dentaire se mobilisent contre l’établissement Fernando Pessoa.

 

Depuis 4 mois, l’« université » privée portugaise F.Pessoa dispense des formations payantes en odontologie, sans avoir respecté les procédures de demande d’ouverture de formation. Depuis 4 mois, elle propose, contre 9 500 euros par an et par étudiant, une formation non habilitée sans pré requis.

Depuis 4 mois, elle affiche un programme de formation n’offrant aucune garantie sur la qualité des enseignants comme sur les conditions et les modalités de la formation clinique.

Depuis 4 mois, la profession dentaire interpelle les politiques, sur le scandale Pessoa : ouverture reconnue illégale par le ministère, contournement du numerus clausus, absence de preuve sur la validité des diplômes …

Et pourtant aucune action concrète de nos politiques, malgré nos alertes incessantes. Devant cette passivité, Pessoa tente même un nouveau passage en force à Béziers.

En conséquence, face à leur inertie et à cette situation inacceptable, toute la profession dentaire se mobilise et organise une manifestation le 15 mars à Toulon pour exiger la fermeture immédiate et définitive de F.Pessoa.

Cet appel est lancé par plus d’une dizaine d’organisations dentaires :

  • Confédération Nationale des Syndicats Dentaires (CNSD)
  • Le Conseil National de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes (ONCD)
  • Association Dentaire Française (ADF)
  • Fédération des Syndicats Dentaires Libéraux (FSDL)
  • La Conférence des Doyens d’odontologie
  • Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD)
  • Syndicat des Femmes Chirurgiens-Dentistes (SFCD)
  • Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS PACA)
  • Union des Jeunes Chirurgiens-Dentistes – Union Dentaire (UJCD-UD)
  • Union Nationale des Etudiants en Chirurgie Dentaire (UNECD)
  • Collectif «les dentistes ne sont pas des pigeons»

Téléchargez le communiqué de presse

Installation de l’établissement Fernando Pessoa à Béziers : l’impunité doit cesser !

Communiqué de Presse du 22 février 2013 – Version PDF

Paris, le 22 février 2013

Installation de l’établissement Fernando Pessoa à Béziers :
l’impunité doit cesser !

(c) Midi Libre

Monsieur Raymond Couderc, sénateur-maire de Béziers, a confirmé les rumeurs en annonçant l’ouverture en septembre 2013 d’une seconde antenne française de “l’Universidad Fernando Pessoa (UFP)”. L’établissement devrait s’installer dans les locaux de l’IUT de Béziers, et proposer entre autres des formations en chirurgie dentaire, kinésithérapie et orthophonie.

Après une première installation dans le Var, l’UFP se sent pousser des ailes et développe son offre dans l’Hérault, troisième département le plus peuplé en chirurgiens-dentistes de France. Sur le même modèle, nous retrouvons un soutien affiché de certains responsables politiques locaux et une installation dans des murs publics.

Pour les étudiants en chirurgie dentaire, représentés par l’UNECD, c’est une aberration alors même que cet établissement va à l’encontre des principes du service public d’enseignement supérieur en instaurant délibérément une sélection par l’argent au sein des études de santé françaises.

Cette deuxième installation intervient alors que l’opacité de l’enseignement délivré à Toulon laisse perplexe, particulièrement dans la filière de chirurgie dentaire. Alors qu’en France les travaux pratiques, puis le soin des patients à l’hôpital, occupent la majeure partie de nos études, l’UFP propose actuellement uniquement des enseignements théoriques fournis par des “enseignants” dont nous ne connaissons pas l’identité et les compétences.

L’UNECD s’alerte de la prise d’otage des étudiants inscrits dans l’établissement, qui se lancent dans l’obtention d’un diplôme qui n’est reconnu ni en France ni au Portugal. En effet, la validité du diplôme est inexistante puisque le secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur portugais, João Filipe Queiró, précisait dans Le Monde du 19 décembre 2012 : “[…] l’université Fernando Pessoa, même dans le cas de diplômes qu’elle octroie, n’a pas la compétence pour délivrer des diplômes portugais en France. »

L’UNECD demande à ce que cette situation cesse au plus vite, refusant la présence sur notre territoire d’un établissement profitant impunément de la situation d’étudiants crédules en échec de la PACES. Si rien n’est fait, la brèche est grande ouverte pour une multiplication de ce type d’établissements à très court terme.

L’UNECD déplore la passivité de nos dirigeants, avec une plainte en demie teinte de Madame Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et un profond silence de Madame Marisol Touraine, du côté de la Santé. Il est aujourd’hui nécessaire d’aller plus loin pour faire fermer définitivement cet établissement.

L’UNECD, membre de la FAGE, appelle à une mobilisation des étudiants de chirurgie dentaire dans leurs campus respectifs la semaine du 11 au 15 mars. La semaine sera clôturée par une manifestation de l’ensemble de la profession et des étudiants, vendredi 15 mars après-midi à Toulon.

Contacts :

Gauthier Dot Président
06.42.65.76.08 – president(at)unecd.com 
Pierre-Yves Brustel Porte-parole
06.30.07.01.61 – contact(at)unecd.com

Bilan de la 82è édition du congres UNECD, à Nancy

Le 82ème congrès de l’UNECD a rassemblé près de 100 associatifs à Nancy du 8 au 10 février. Ce congrès de formation a permis aux participants de bénéficier de plus de 20 formations sur 5 créneaux pendant les 3 jours, animées par les responsables de l’UNECD et de la FAGE.

Fil rouge du congrès, l’université  Fernando Pessoa de Toulon a occupé le débat. Après rappel de l’avancement du dossier, les congressistes se sont mis d’accord sur les actions à mener : dans chaque ville, les étudiants se mobiliseront prochainement pour défendre la fermeture de l’établissement. De plus, une pétition nationale sera rapidement mise en ligne afin de recueillir le maximum de soutiens !

A l’assemblée générale, les étudiants se sont également opposés  à certaines pratiques illégales dans les centres de soins dentaires : En effet, dans certains CHU, les étudiants doivent financer du matériel de l’hôpital public sur leur fonds personnels, quand ce n’est pas une facture qui leur est expédiée à leur domicile ou une retenue faite sur leur salaire ! L’UNECD se saisit du problème et alertera dans chaque ville les établissements qui ne respectent pas le Code du travail.

Dans l’après-midi du samedi, 3 groupes de travail ont réuni les congressistes :

    • Préparation d’une enquête sur les conditions sociales et de travail des étudiants en odontologie qui sera lancée dans les semaines qui viennent
    • Réflexion autour de la démographie des chirurgiens-dentistes et des propositions des étudiants (compte rendu à venir)
    • Propositions pour améliorer les échanges internationaux en odontologie (à venir)

En avant première, la gazette de l’UNECD dans sa version définitive a été distribuée. D’un format pratique de 4 pages, la publication rendra compte régulièrement de l’actualité des étudiants en chirurgie dentaire. Elle sera diffusée rapidement dans toutes les facs à plusieurs milliers d’exemplaires.

Nouveauté 2013 : les participants ont participé au premier « Knowledge café » de l’UNECD. Autour du rôle de l’élu étudiant au conseil de fac, les associatifs ont découvert façon speed dating 8 formations de 15 minutes : « préparer une réunion, prendre la parole, voter un budget, rendre compte aux étudiants » étaient par exemple au programme.

Enfin en clôture du congrès, l’UNECD et son réseau ont signé la charte nationale des soirées étudiantes responsables de la FAGE. Les assos s’engagent à former des organisateurs responsables et à réaliser leurs soirées autour de  la prévention pour limiter les pratiques à risque : consommation d’alcool, sécurité routière, perte auditive, conduites addictives…