Grenelle de la santé bucco-dentaire

L’UNECD était présente à Paris le jeudi 28 janvier au Grenelle de la Santé bucco-dentaire, organisé par l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes.

Ce rendez-vous incontournable réunissant tous les acteurs de la profession constitue le prolongement la campagne “Sauvons nos dents” lancée par l’Ordre en mars 2015.

Cette journée était divisée en, deux parties :

  • le matin, 5 ateliers avaient pour but de dégager des axes de réflexion autour des thèmes suivants : démographie, prévention, cabinet du futur, financement/soins pour tous et formation initiale.
  • l’après-midi, une séance plénière était organisée afin de faire le point sur les réflexions des différents groupes et d’ouvrir le débat sur les thèmes abordés.

En ouvrant la séance plénière de ce Grenelle, le président de l’ordre des chirurgiens-dentistes, Gilbert Bouteille, a égrainé longuement les maux qui hantent depuis de longs mois l’esprit des praticiens et minent leur vie professionnelle. « Nous voulons aujourd’hui mettre un terme à ce « dentiste bashing », a-t-il lancé. Mais il ne suffit pas de dire. Nous devons formuler des propositions concrètes pour changer les choses. C’est l’esprit de ce Grenelle ».

Voici l’essentiel des propositions exposées lors de cette journée :

Formation initiale

  • Aller vers une plus grande « médicalisation » de la formation, développer la recherche fondamentale en multipliant les postes de praticiens hospitaliers ;
  • Renforcer les partenariats entre l’Université et les praticiens pour favoriser la formation « en alternance » ;
  • Introduire la notion d’équipe médicale dès la formation initiale incluant les nouvelles compétences des assistantes dentaires (qu’il reste à définir après leur entrée au Code de la santé) ;
  • Clarifier les relations chirurgiens-dentistes / prothésistes parfois mises à mal par les nouvelles technologies.

Démographie

  • Adaptation de la démographie en fonction des besoins réels des territoires, le numerus clausus au niveau national ne pouvant répondre à tous les besoins ;
  • Création d’une année de tutorat post formation dans les zones sous dotées, une « année civique » ;
  • Renforcer le contrôle du niveau de formation des praticiens à diplôme étranger, revoir le « minimum décent » nécessaire.

Prévention

  • Sortir du curatif pour aller vers la médecine orale en 6 P : préventif, prédictif, participatif, personnalisé, de preuve, de plaisir ;
  • Favoriser la transversalité dans les programmes de formation de la filière santé (médecins, sages-femmes,…) pour permettre une prise en charge globale incluant le chirurgien-dentiste ;
  • Créer de nouveaux métiers (éducateur / animateur) en santé orale en lien avec les réseaux de soin, renforcer les messages de prévention.

Cabinet du futur

  • Accompagner les praticiens dans la révolution numérique, y compris dans la formation initiale, pour leur permettre d’aller vers un cabinet de groupe, connecté mais toujours ouvert sur l’humain;
  • Favoriser une organisation en réseau avec les patients, les autres professionnels de santé et l’hôpital. Aller vers une démarche qualité puis une certification des cabinets.

L’ensemble des propositions des groupes de travail fera l’objet d’un « Livre Blanc » publié dans quelques semaines.

Financement et accès à la santé bucco-dentaire

L’ensemble des participants, unanimes, y compris les financeurs présents, assurance maladie et organismes complémentaires (manquaient les pouvoirs publics), concluent au « changement de paradigme nécessaire ». Le système est à bout de souffle. L’équilibre financier des cabinets dentaires, reposant sur des tarifs de prothèse significatifs compensant des tarifs de soins indécents, n’est plus tenable. Vers quel modèle se tourner alors ? Pas de proposition sur ce point. Mais ce sera l’objet des prochaines négociations conventionnelles.

  • Amplifier le financement de la prévention en prenant en charge de nouveaux actes comme des tests salivaires.
  • Réfléchir à l’amélioration du suivi du patient notamment au-delà de 18 ans (consultations spécifiques).
  • Mieux valoriser les soins précoces et conservateurs, les praticiens garantissant la qualité de soins.
  • Réorienter la pratique sur les soins prothétiques et travailler à la fois sur leur niveau de prix et leur prise en charge.
  • Réfléchir à la responsabilisation financière des patients (bonus / malus).
    12654108_926862454075555_1560532425686952563_n12651229_926862357408898_4559282577056751819_n

Affaire CLESI : l’étau se resserre !

Vendredi 15 janvier, l’UNECD a réuni tous les acteurs de la profession dentaire autour de la problématique des écoles privées illégales, en remettant notamment sur la table le dossier PESSOA/CLESI connu de tous.

Étaient présents les 3 syndicats majoritaires FSDL/CNSD/UJCD, l’Ordre National des chirurgiens-dentistes, ainsi que l’EDSA ( l’association européenne des étudiants en chirurgie dentaire).

Cette réunion s’est déroulée au siège du COMIDENT (regroupant plus de 140 membres opérant dans la distribution, la fabrication et l’importation de produits, matériels et dispositifs médicaux destinés au domaine de l’Odontologie), association professionnelle qui nous apporte son soutient face à cette problématique.

L’objectif de cette réunion était double :

  • réunir toutes les informations concernant les avancées juridiques des différentes procédures en cours,
  • favoriser un consensus sur la marche à suivre pour faire fermer définitivement cet établissement qui perdure depuis 2012 à Toulon et 2013 à Béziers malgré son caractère illégal.

A l’issue de cette dernière, des positions claires et fortes en sont ressorties :

  • soutenir la procédure intentée par la CNSD et le Ministère de l’enseignement supérieur contre le CLESI pour “tromperie”,
  • se regrouper d’une même voix derrière l’Ordre National pour défendre une formation de qualité
  • continuer le travail d’information aidé d’ex étudiants de Pessoa, pour empêcher que de nouveaux étudiants tombent à nouveau dans le piège de la tromperie CLESI/Pessoa

De plus, une autre procédure capitale est en cours et devrait voir une décision de justice arriver courant février.  

Ainsi, l’UNECD est fière d’avoir réussi à regrouper ces acteurs pour avancer tous azymuth face à la problématique du CLESI.

Nous continuons ce combat et ne le cesserons que lorsque le CLESI aura définitivement fermé ses portes, nous n’avons jamais été si près du but.

Affaire à suivre.

reunion comident photo


Voeux pour l’année 2016

Chers étudiants,

Au nom du bureau national de l’UNECD, je tiens à vous adresser nos meilleurs vœux pour cette année 2016.

Que cette année soit remplie de réussites et de satisfactions personnelles, universitaires, et professionnelles.

Cette fin d’année 2015 a été très chargée et signe de nouveautés pour l’UNECD !
Une meilleure communication auprès de son réseau a été engagée, une réflexion et une stratégie ont été élaborées pour faire face aux diverses problématiques d’actualité professionnelle, des groupes de travail et des orientations ont également étés prises sur le pôle d’affaires académiques et sociales, cela tout en poursuivant le travail de représentation, d’administration et d’innovation dans nos différents pôles.

Pour 2016, nous allons continuer d’investir toute notre énergie pour que l’UNECD ne cesse d’évoluer et d’être sur tous les fronts, afin de représenter et défendre au mieux les intérêts des 6500 étudiants français en odontologie.

Bonne année 2016 à tous.

MIGLIARDI Geoffrey
Président de l’UNECD

L’UNECD, partenaire du congrès Imagina Dental 2016

L’UNECD est partenaire du congrès Imagina Dental qui aura lieu du 7 au 9 avril à Monte-Carlo !

Ce congrès, autour du thème des innovations technologiques et esthétiques, se déroulera sur un programme scientifique de 3 jours autour d’ateliers pratiques, de conférences ciblées et de cas cliniques sélectionnés dans le monde entier.

Pour participer à ce congrès et grâce à notre partenariat UNECD – Imagina Dental, vous bénéficiez d’un tarif adapté afin de profiter pleinement de cette nouvelle génération de congrès.

Pour seulement 50 euros HT, vous pourrez accéder aux trois jours de conférences, déjeuner-buffet & pause-café.

Chers étudiants, vous pouvez également envoyer vos posters dont la valeur scientifique sera évaluée par le Comité scientifique à l’adresse suivante : posters@imaginadental.org, avant le 18 mars 2016.

Des tarifs préférentiels existent également concernant l’offre d’hébergement.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.imaginadental.org/ ou contactez-nous sur l’adresse contact@unecd.com

 

photo pour mettre dans l'article

Miss France 2016

index

L’UNECD a la joie de compter pour la première fois, depuis sa création en 1961, une miss parmi les 6500 étudiants qu’elle représente !

Samedi 19 Décembre, la ravissante Iris Mittenaere, étudiante en 5ème année d’Odontologie à la faculté de Lille, est devenue notre Miss France 2016.

A 22 ans, cette lilloise troque la blouse contre l’écharpe et la turbine contre la couronne !

Elle souhaite favoriser la scolarisation des jeunes filles, mais également permettre l’accès aux soins dentaires des personnes en situation de handicap.

Nous lui souhaitons de réussir dans tous ses projets et lui renouvelons tous nos voeux de bonheur pour cette belle aventure.

Enquête Nationale 2015

L’Union Nationale des Étudiants en Chirurgie Dentaire sort sa grande enquête sur la formation et le bien être des étudiants en chirurgie dentaire français !

Du 22 novembre à partir de midi jusqu’au 6 décembre 23h59 tous les étudiants des 16 UFR sont cordialement invités à répondre, librement et anonymement à notre questionnaire, les résultats vous seront présentés ainsi qu’à la conférence des doyens.
Ensemble faisons avancer les choses !

Accédez au questionnaire en cliquant sur ce lien :
QUESTIONNAIRE EN LIGNE

Sans titre-1